20210428_101303.jpg

Production

Cie TAC TAC

Partenaires

Théâtre de Cuisine, Marseille (13)

Théâtre de la Mer, Marseille (13)

Marionnettissimo, Tournefeuille (31)

Théâtre La Licorne, Dunkerque (59)

Théâtre de L’Albarède, Ganges (34)

20210428_101653.jpg

Théâtre d'objet

création 2021
à partir de 12 ans
durée : 30'

Hamlet et nous

Spectacle pour deux comédiens, des objets peu glorieux mais sympathiques et des rêves immenses 

 

 

Deux frères nous présentent le film qu’ils souhaitent réaliser : une adaptation cinématographique d’Hamlet de William Shakespeare. Très vite tout ne se passe pas comme prévu. L’un souhaite raconter sa relation avec Sophie, rencontrée au collège et l’autre veut être fidèle à Shakespeare en narrant le destin tragique d’Ophélie.

Se joue alors face au spectateur un conflit artistique ; l’un ne jurant que par le récit d’une réalité, l’autre croyant que seule la fiction peut toucher le spectateur. L’enjeu est de taille et ils n’ont avec eux que des jouets en plastique pour se départager. Vont-ils réussir à concilier leurs deux ambitions ? Seul Shakespeare le sait !

DISTRIBUTION

Ecriture collective

Mise en scène Marie Carrignon

Jeu Clément Montagnier et Léo Smith

Avec la participation d’Hélène Arnaud

NOTE D’INTENTION

Hamlet de William Shakespeare traverse le temps et influence toujours le théâtre, le cinéma, la littérature et… le Théâtre d’objet. 

Dans le spectacle Nos Fantômes, nous mettions en parallèle la tragédie d’Hamlet avec notre adolescence remplie de drames et de prise de conscience. Dans cette petite forme, nous reprenons ce principe en zoomant sur l’histoire d’un personnage : Ophélie, le grand amour d’Hamlet. 

Nous explorerons comment la langue de Shakespeare peut faire écho aux adolescents d’aujourd’hui. Fiction et réalité s’entrelaceront pour ne faire qu’un ; la fiction apportant un contrepoint à une réalité parfois difficile ; la réalité résonnant dans les mots de Shakespeare. 

Hamlet s’adapte à notre époque sans jamais rompre avec sa poésie originelle. Cette pièce pose des questions qui nous permettront peut-être de répondre aux interrogations de notre temps. C’est dans cet état d’esprit que nous souhaitons l’adapter librement. Et pour le plaisir de retourner dans l’univers noir et très humain de la tragédie du prince du Danemark.

photos © Léo Smith